CHAPITRE 6

 

Fonctionnement du CSDI de classe 3

Qu’est qu’un CSDI ?

Le CSDI (Centre de Stockage des Déchets Inertes) situé route de Clamecy à Corbigny est un centre de stockage réservé aux déchets dits inertes. Les déchets inertes sont éliminés par réemploi ou stockage. Leur incinération n’est pas envisageable du fait de leur pouvoir calorifique quasi nul.

Les déchets inertes sont les déchets qui ne subissent aucune modification physique, chimique, ou biologique importante. Ils ne se décomposent pas, ne brûlent pas, ne produisent aucune autre réaction physique ou chimique, ne sont pas biodégradables et ne détériorent pas d’autres matières avec lesquelles ils entrent en contact, d’une manière susceptible d’entraîner une pollution de l’environnement ou de nuire à la santé humaine.

Ce centre est un équipement qui permet aux professionnels (ou aux particuliers en cas de travaux du bâtiment) d’éliminer dans les meilleures conditions de protection de l’environnement des déchets inertes. Cet équipement fait partie du plan départemental de gestion des déchets au même titre que les déchetteries pour lutter contre la création de nouvelles décharges sauvages.

Horaires d’ouverture

Le CSDI est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h sur appel téléphonique un quart d’heure avant l’arrivée du camion sur site.

Déchets acceptés

Les déchets acceptés sont les suivants : pierres, terres non polluées, déchets minéraux, déchets de briques, béton, tuiles, céramiques, terre cuite, porcelaine, souches d’arbres.

Ces déchets doivent être préalablement débarrassés des éléments en plastique et en ferraille. Un contrôle strict des déchets admis à l’entrée du CSDI sera effectué par le gardien ; ceci afin de vérifier que la forme physique réponde aux contraintes d’admission.

Facturation

Tout professionnel déposant des déchets inertes se verra remettre un bon spécifiant le volume qui sera déposé sur le site. Un exemplaire du bon est remis à l’entreprise, l’autre est conservé par le Syndicat Mixte. La facturation sera calculée sur la base d’un prix au m³ fixé et réactualisé par le Comité Syndical.